Les températures - Quel temps a t-il fait ?

Un oeil sur les températures enregistrées !

Ci-contre, un panel de cartes fournies par NOAA et mises à jour régulièrement représentant les cumuls et les écarts de températures enregistrées dernièrement sur l'Europe (semaine, mois et trimestre).


Le climat Européen !

Le climat européen est conditionné notamment par son étalement en latitude du 36e au 71e parallèle nord, soit plus de 4 000 kilomètres entre les espaces scandinave et méditerranéen. De ce fait, le contraste de température est considérable entre l'extrême nord, moyenne annuelle -5ºC environ comme dans l'archipel de Nouvelle-Zemble, et l'extrême sud, moyenne annuelle 18,7ºC environ pour la Crète. L'Europe dispose d'une vaste zone côtière, et l'influence océanique atlantique et méditerranéenne contribuent à modérer les températures sur une bonne partie de l'Europe. Elle est située à l'est et au sud de l'Atlantique nord-est dont la température est notablement attiédie par la dérive nord-atlantique. Du fait de sa latitude, la majeure partie du continent est soumise au flux d'ouest dont la température a été auparavant adoucie par son passage sur cette partie de l'océan. Ce flux d'ouest n'est pas contrarié dans sa progression vers l'est en raison des grandes plaines largement ouvertes vers l'ouest dans la partie moyenne de l'Europe. En toutes saisons, ce flux est tempéré et porteur de perturbations assurant des pluies régulières. Au fur et à mesure de sa progression à l'intérieur des terres, ce flux subit les influences continentales : il devient moins tempéré et s'assèche progressivement, les précipitations devenant moins régulières. Vers l'est, les hautes pressions hivernales prennent de l'importance, font barrage au flux océanique et sont la source d'épisodes très froids et secs. Au nord, les montagnes scandinaves font obstacle aux vents d'ouest et entrainent un climat continental froid sur la partie orientale de la Scandinavie. Le flux océanique voit également son importance climatique diminuer au sud de l'Europe, à cause de la latitude, des hautes pressions estivales, et des barrières montagneuses conséquentes qui s'interposent la plupart du temps en direction de la Méditerranée. Les climats d'Europe d'après la classification de Köppen-Geiger. La majeure partie de l'Union se trouve dans la zone tempérée, ce qui n'empêche pas les phénomènes climatiques extrêmes. Tous ces facteurs expliquent la répartition des climats européens.

   Af: Equatorial
   Am: Mousson
   Aw: Savanne tropicale
   BWh: Désert chaud
   Bwk: Désert froid
   Bsh: Semi aride chaud
   Bsk: Semi aride froid
   Csa: Méditerranéen chaud
   Csb: Méditerranéen tempéré
   Cwa: Subtropical humide
   Cwb: Subtropical montagneux océanique / humide
   Cwc: Souspolaire océanique
   Cfa: Océanique chaud / Subtropical humide
   Cfb: Océanique tempéré
   Cfc: Océanique froid
   Dsa: Continental chaud / méditerranéen
   Dsb: Continental tempéré / méditerranéen
   Dsc: Continental extrême
   Dsd: Continental froid
   Dwa: Continental chaud / humide
   Dwb: Continental tempéré / humide
   Dwc: Continental extrême / Sousartique
   Dwd: Continental froid / Sousartique
   Dfa: Continental chaud / humide
   Dfb: Continental tempéré / humide
   Dfc: Continental extrême / Sousartique
   Dfd: Continental froid / Sousartique
   ET: Tundra
   EF: Calotte glacière


Détails sur quelques climats européens !


POLAIRE
La bordure de l'océan Arctique connait un climat polaire sans véritable été (température de juillet inférieure à 10ºC, ET dans la classification de Köppen) avec des précipitations faibles. L'hiver est froid ou très froid avec une température moyenne de janvier qui s'abaisse à -20ºC vers l'est, il est assez perturbé du fait du voisinage de la mer.

OCEANIQUE FROID
Les littoraux du nord-ouest, la bordure côtière de la Norvège, les îles au nord de l'archipel britannique, l'Islande connaissent un climat océanique frais avec une température moyenne dépassant 10ºC pendant moins de 4 mois (Cfc dans la classification de Köppen). Les précipitations sont abondantes, généralement plus de 1 000 mm par an et souvent beaucoup plus dès qu'il y a des reliefs un peu importants. Les pluies sont réparties en toutes saisons avec un maximum d'automne ou d'hiver. Les tempêtes d'automne et d'hiver sont très fréquentes. Bien qu'agité, l'hiver reste tempéré par rapport à la latitude, entre -3ºC et 4ºC pour le mois le plus froid. L'été est frais et la température moyenne de juillet est comprise entre 10ºC et 14ºC.

OCEANIQUE TEMPERE
Toujours sur le domaine littoral mais plus bas en latitude, depuis les Iles britanniques jusqu'aux Charentes, en passant par la bordure côtière des Pays-Bas, de la Belgique, de la France s'étend un climat océanique bien caractérisé, avec une faible amplitude entre l'hiver et l'été et une température moyenne qui augmente du nord vers le sud mais assez homogène par rapport à l'étalement en latitude. Dans cette zone, le flux océanique modère les températures, les pluies sont fréquentes et régulières en toutes saisons avec cependant un maximum d'automne au nord et d'hiver au sud. Le total des précipitations annuelles, plus modéré que dans le type précédent, est compris entre 700 mm et 1 000 mm sauf sur les massifs côtiers (Ecosse, Pays de Galles, Cordillère Cantabrique) où ce total peut largement dépasser 2 000 mm. Les tempêtes automnales et hivernales sont fréquentes mais un peu moins que dans la zone précédente. En hiver, par rapport à la latitude, le gel et la neige sont relativement rares ainsi que les fortes chaleurs en été. Les étés sont tempérés avec une température moyenne qui dépasse 10ºC pendant plus de 4 mois, Cfb dans la classification de Köppen. Pour le mois le plus chaud la température est comprise entre 15ºC et 19ºC du nord au sud, celle du mois le plus froid de 2ºC à 10ºC du nord-est au sud-ouest.

OCEANIQUE A CONTINENTAL
Printemps à Szczecin, dans la partie nord-ouest de la Pologne à l'est de cette zone, le climat, encore modéré par l'influence de l'océan, connaît une altération de ses caractéristiques quand on s'éloigne du littoral. La limite avec le domaine précédent est assez floue, cependant on peut considérer qu'à partir de quelques dizaines de kilomètres du littoral, dans la vaste zone de plaines ou de moyennes montagnes qui va du bassin parisien au sud de la Scandinavie, à l'ouest de la Pologne et limitée par les contreforts des Alpes suisses et autrichiennes au sud, le climat est assez homogène sur une grande étendue. Il se continentalise peu àpeu tout en conservant des caractéristiques modérées par rapport à la latitude (comme précédemment Cfb selon Köppen), les pluies deviennent un peu moins régulières, leur volume diminue progressivement, entre 500 et 700 mm en plaine, 800 à 1 500 mm sur les reliefs. Les pluies sont réparties très uniformément tout au long de l'année avec un maximum pluviométrique qui tend à devenir plutôt estival. Les tempêtes automnales et hivernales voient leur importance diminuer au fur et à mesure que l'on s'éloigne de l'océan, mais ne sont pas exclues. L'amplitude entre l'hiver et l'été ainsi que la fréquence des épisodes de température extrêmes augmentent progressivement mais les moyennes restent modérées par rapport à la latitude. La température du mois le plus chaud est comprise entre 17ºC et 20ºC du nord au sud, celle du mois le plus froid de 5ºC à -3ºC de l'ouest vers l'est. En France, cette zone correspond aux appellations traditionnelles de climat 'parisien', 'semi-océanique d'abri'. Un peu plus au sud, des Asturies à l'Aquitaine jusqu'à une partie des Balkans hormis la plaine du Pô, le climat est encore océanique ou semi-océanique (Cfb dans la classification de Köppen), mais se distingue par ses températures d'été plus élevées (moyenne de juillet de 19ºC à 22ºC) et par une multiplication des climats locaux du fait du relief beaucoup plus compartimenté. Les précipitations peuvent être importantes à proximité des reliefs exposés aux flux humides ou bien réduites dans les bassins abrités. Les étés sont plus orageux que dans le type précédent avec des précipitations plus irrégulières. Mais la chaleur moyenne de juillet reste en dessous de 22ºC et l'été connaît encore des périodes de rafraîchissement épisodiques, ce qui est un trait des climats océaniques. Les hivers restent doux à proximité de l'océan mais nettement plus froids vers l'Europe centrale. La température du mois le plus froid (janvier le plus souvent) est comprise entre 6ºC et -3ºC de l'ouest vers l'est. En France, cette zone correspond aux appellations traditionnelles de climat 'aquitain', 'semi-océanique d'abri'.

CONTINENTAL
à l'est des deux domaines précédents, à partir de la Pologne orientale, la façade orientale de la chaine scandinave et les confins de l'océan Arctique au nord jusqu'à l'Oural vers l'est, jusqu'à la mer Noire, le Caucase et la Caspienne au sud apparaît le climat continental. L'hiver est froid avec blocage fréquent du flux océanique par l'anticyclone continental générateur d'épisodes très froids et secs. La moyenne de janvier va de -3ºC de l'ouest à -20ºC vers le nord-est. L'été, l'anticyclone continental disparaît et le flux atlantique pénètre plus librement à l'intérieur du continent, l'été est encore frais au nord mais il est de plus en plus chaud vers le sud 10ºC en juillet à la frontière du domaine polaire, jusqu'à 25ºC près de la mer Caspienne (au nord, où les étés sont frais, nous sommes dans le domaine Dfc de Köppen, Dfb plus au sud là où la moyenne dépasse 10ºC durant au moins 4 mois). Les saisons intermédiaires sont courtes. Les pluies sont plus irrégulières avec un maximum de printemps ou d'été. Au nord du domaine, les étés sont assez pluvieux et restent frais avec une évaporation modérée, la sécheresse d'été est modérée. Vers le sud, la chaleur augmente ainsi que l'irrégularité des pluies, la sécheresse relative d'été s'intensifie et les abords de la Caspienne connaissent un climat steppique (BSk selon Köppen).

MONTAGNARD
Les montagnes (Alpes, Pyrénées, Carpates, chaines balkaniques, Caucase, Alpes scandinaves) connaissent le climat montagnard qui correspondent à peu près à celui des plaines environnantes mais modifiés par l'altitude. Celle-ci provoque un abaissement de la température, en toutes saisons mais davantage en été qu'en hiver et une augmentation des pluies pour les versants exposés aux vents pluvieux. Les reliefs multiplient les climats locaux du fait des différences d'expositions au soleil et du fait de la modification du régime des vents qu'ils induisent.

SUBTROPICAL HUMIDE
Dans la plaine du Pô et dans les Balkans bordant la mer Noire, les chaines de montagnes font barrage au flux océanique, la chaleur estivale s'accentue avec une température moyenne de juillet supérieure à 22ºC, les précipitations deviennent plus importantes en été. Selon la classification de Köppen, ce climat est appelé tempéré à étés chauds (Cfa). Les hivers sont assez variables, de assez doux comme sur les côtes occidentales de l'Adriatique, à assez froid (Bulgarie, Roumanie), mais toujours avec une température moyenne de janvier supérieure à -3ºC. La température du mois le plus froid est comprise entre 3ºC et -3ºC de l'ouest vers l'est. Les influences océaniques concernent peu cette zone. Le cumul annuel des précipitations s'assèche progressivement vers l'est. Les pluies, encore réparties sur toute l'année, prennent cependant une importance estivale marquée, notamment sous forme d'orages.

MEDITERRANEEN
Les régions bordant la Méditerranée (majeure partie de l'Espagne, Sud-Est de la France, Italie hors les Alpes et la plaine du Pô, la Croatie, la Slovénie, l'Albanie, la Grèce et les îles méditerranéennes) connaissent un climat méditerranéen, Csa et Csb d'après Köppen. à l'écart du flux océanique humide du fait des montagnes et de la latitude, ce climat est caractérisé par une sécheresse estivale et un ensoleillement nettement plus importants que dans les domaines précédents. Les pluies ne sont pas souvent apportées par le flux atlantique mais la plupart du temps par des perturbations qui se développent sur place, alimentées par l'air méditerranéen, ces perturbations sont moins nombreuses que les perturbations océaniques mais les pluies qu'elles apportent sont copieuses et parfois excessives. Le total pluviométrique annuel des régions méditerranéennes est à peu près le même que pour les domaines précédents mais la répartition des précipitations est beaucoup plus irrégulière. L'été est à peu près sec surtout près des cotes et dans le sud, les pluies de printemps et d'automne sont prédominantes au nord du domaine méditerranéen et celles d'hiver au sud. Suivant les effets d'abris ou au contraire suivant les effets de couloir induits par les reliefs environnants, ce domaine est calme ou au contraire très venté (mistral, tramontane, bora, etc.). Les températures hivernales sont douces sauf en moyenne montagne, 5 à 11ºC en janvier, de l'intérieur vers la côte et du nord vers le sud. L'été est chaud 22ºC à 27ºC en juillet du nord vers le sud, à l'exception du domaine Csb dont les températures sont comprises entre 19 et 22ºC. Le domaine Csb (Galice, nord du Portugal) reste une source de débats. Certains auteurs veulent le rattacher au domaine océanique en raison d'étés modérément chauds. Cette zone conserve toutefois des traits méditerranéens marqués (une sécheresse d'été entraînant des feux de forêt réguliers, un ensoleillement élevé comparé aux régions océaniques).

Alertes en cours

Sud-Est
Alpes
Sud-Ouest
Mercantour
Nord-est
Nord-Ouest
IDF-Nord
Corse

Alertes prévues